Hand M : L'équipe 1 du Supaero Hand Ball affronte l'UPS 1 pour la 4ème journée du championnat Super Excellence

10/03/2014 22:00

Score : 19-27

    Pour la quatrième journée du championnat de Super Excellence Masculine, en match décalé, le SHB 1
se frotte à un gros, très gros morceau en l’équipe de Paul Sabatier 1 (UPS1), qui trône actuellement au
sommet de la super excellence, et connue notamment pour avoir gagné le championnat de France
universitaire en 2013 (catégorie N2) et avoir quelques joueurs hauts placés (Fénix D1, Fénix N2
notamment) : La preuve en est avec certains de leurs joueurs arborant le survêtement du Fenix
Toulouse à l’échauffement.
    De son côté, le SHB1 est un peu plus en difficulté, trois défaites en trois matches, même si l’équipe
montre un niveau rarement atteint dans l’école. Obstacle supplémentaire : de nombreux blessés et
absents ce Lundi soir de reprise (Notamment Thomas LOPEZ, pivot infatigable, Jean-Baptiste TROUCHE
et Thibault WENGER, arrières de grande qualité).
    Le début du match est dicté par le tempo des violets, impeccables à la finition, tandis que Supaero
échoue souvent à la dernière passe ou au tir, et le score reflète malheureusement cet état de fait (0-
5, 6’) avec notamment un ailier droit UPS très en forme. La réaction Supaérienne tarde un peu mais
l’équipe fait front, et forcément ça passe (3-6, 9’ puis 6-8, 11’). De plus en plus de tirs de loin sont pris
et les ailiers peuvent se montrer (Florian THUILLET, notamment, qui finira à 5/6) mais c’est toujours la
finition qui fait la différence entre les deux équipes et le SHB marque le pas (8-13, 17’) : La première
mi-temps se termine avec un écart similaire (10-16, 20’).
    En seconde période, revigorés et remotivés, avec un jeu plus discipliné, les bleus combinent avec
succès et infligent un 3-1 très positif à leurs adversaires (13-17, 26’) mais l’UPS1 s’adapte très
rapidement au jeu en combinaison du SHB1 et maintien l’écart (19-14, 30’). Même si les troupes de
Barthélémy ne baissent pas les bras, à l’image d’un magnifique tir à la hanche du capitaine et de
quelques rentrées de pivots ou décalages bien sentis, c’est l’UPS qui dicte le tempo et gère donc sa fin
de match sereinement. 

Barth prez Hand M, pour le SHB